Contemplation du Léguer, auteur : Samuel Jouon

Présentation régionale de l’initiative des atlas socioculturels des rivières de Bretagne

Le projet d’atlas des rivières de Bretagne est né d’une interrogation collective : comment prendre soin ensemble d’un cours d’eau ?

La Région Bretagne, l’association Eau et Rivières de Bretagne (ERB) et l’Assemblée Permanente des Présidents de Commissions locales de l’eau de Bretagne (APPCB) avec le soutien de l’Office Français de la Biodiversité (OFB),  s’engagent dans une démarche visant à valoriser les cours d’eau et rivières du territoire. Cette démarche itérative vise à fédérer une communauté d’acteurs, à mutualiser les innombrables connaissances d’un territoire, à faire émerger des outils collaboratifs pour accompagner les actions futures et à retisser des liens avec la rivière parfois perdus pour beaucoup de citoyen·nes.

On aborde souvent le sujet de l’eau par une approche technique, mais l’eau est également l’élément qui lie les territoires entre eux et en devient un atout. Elle fait dialoguer le vivant et aujourd’hui plus que jamais, elle est un bien commun à préserver. Questionner le rapport culturel et les attachements que nous avons à la rivière, participe à réveiller l’intérêt et travailler l’implication de chacun·e pour la protéger. La démarche inclut différentes approches participatives pour proposer une lecture sensible des rivières et du territoire et en renouveler les modes de représentation.

Forte d’une première expérience sur le Bélon, en 2021, la région Bretagne a lancé un appel à projet régional en 2022, pour démultiplier les initiatives. Aujourd’hui, quatre nouveaux projets ont été initiés sur l’ensemble de la Bretagne.

Alliant patrimoine, culture, arts, protection de la ressource en eau et de la rivière, chacune de ces initiatives possède sa singularité et s’inscrit dans une démarche plus globale. Pour ce faire des temps d’échanges sont à inventer, tels que :

  • Les causeries : on se rencontre, on récolte des témoignages, on partage des savoirs, on écoute la rivière et ses histoires d’hier, d’aujourd’hui et de demain.
  • Les traversées : on parcourt (à pied, à vélo, en paddle, en français, en breton, etc.) pour explorer collectivement la rivière de la source à la mer, partir à la recherche de ses richesses, retisser des liens.
  • La cartographie : on cartographie les richesses du territoire (paysage, lavoir, son, souvenir…) pour les partager.

Atlas socioculturel du Bélon

Fleuve côtier de 26 km, le Bélon prend sa source à Bannalec et se jette dans la mer entre Moëlan-sur-mer et Riec sur-Bélon. Ce territoire se caractérise par son riche patrimoine, son dynamisme associatif et la démarche « Pays d’Art et d’Histoire ». Réputé pour son ostréiculture, le Bélon a dévoilé d’autres facettes : archéologie, agriculture, festivités ou encore peinture composent également ce portrait de la rivière. L’Atlas a vu naître deux approches artistiques : des photographies et des fables (traduites en breton).

belon maxime boivin
Vue panoramique sur le Bélon © Maxime Boivin

Atlas socioculturel des marais de Vilaine

Les marais de Vilaine s’étendent dans l’emprise de l’ancien estuaire interne de la Vilaine, ils se retrouvent isolés du milieu marin par la création du barrage d’Arzal. Ces marais sont reconnus pour la présence de milieux semi-naturels rares en Europe. En décrivant le fleuve de manière vivante, l’atlas met en lumière les relations que ses usagers (riverains, pêcheurs, randonneurs…) entretiennent avec leurs cours d’eau et les encourage à porter l’avenir de leur préservation. L’Atlas des Marais de Vilaine sera le socle d’une réflexion prospective du pays de Redon pour les étudiants de l’ENSAB1 et du Master GHBV2 (Rennes 1).

Sortie à la ferme de Coueslé avec_Jean-Yves Bardoul / Mado Rabbat
Sortie à la ferme de Coueslé avec Jean-Yves Bardoul © Mado Rabbat
Traversée du Lapic au bois du Bourg à Plonevez Porzay
Traversée du Lapic au bois du Bourg à Plonévez Porzay © Klervi Fustec

Atlas socioculturel du Lapic

Pour le territoire de la baie de Douarnenez, le projet d’Atlas socio-culturel du Lapic vise à créer du lien entre les habitants et les usagers du bassin versant autour de l’eau. Il abordera l’eau sous des angles différents, en valorisant le patrimoine naturel et culturel du Lapic. 

L’idée au cœur du projet est de mobiliser une diversité d’acteurs : associations culturelles, de randonnée, environnementales, de pêcheurs, agriculteurs, habitants, acteurs du tourisme, scientifiques, artistes, experts techniques, élus locaux, etc. autour de l’élaboration de cet atlas.

Atlas socioculturel du Léguer

Il constitue une démarche participative en synergie avec le programme d’action bassin versant Vallée du Léguer et le label “Site Rivières Sauvages”. L’atlas du Léguer permettra de valoriser une matière déjà riche, mais aussi d’impliquer les habitants dans de nouvelles productions via des ateliers d’écriture, la création de cartes sensibles, des correspondances amont-aval, ou encore résidences d’artiste. Il comprend aussi un volet signalétique, avec l’installation de 75 bornes d’identification de ruisseaux et d’éléments de patrimoine liés à l’eau.

Contemplation du Léguer, auteur Samuel Jouon
Contemplation du Léguer © Samuel Jouon

Atlas socioculturel de la Rade de Lorient, estuaire du Blavet et du Scorff

Hé rade ! Où vas-tu ? 

Bras de mer et estuaire du Blavet, du Scorff et du Ter, la rade de Lorient façonne la vie maritime, littorale et économique du Pays de Lorient.

Lorient Agglomération et l’artiste Kizzy Sokombe animent un collectage, où experts et non-experts échangent autour de leurs attachements à la rade et ses rivières et réalisent un atlas vivant, sensible. À travers ce partage des connaissances, l’atlas souhaite formuler un futur désirable pour la rade de Lorient et son bassin versant.

Estuaire du Blavet et du Scorff, vue aérienne © Lorient Agglo – Y. Zedda

Nos actualités

Vous souhaitez en savoir plus sur la démarche ?